Dans l’entrée de la mairie est exposé le plan-terrier de la paroisse, l’un des rares documents de ce type encore conservés dans le Mantois. Il est dressé par Le Comte, arpenteur, à la demande du prieur de cette paroisse. Saint-Illiers-la-Ville se trouve en limite de la forêt de Rosny, et son plateau parsemé de bosquets et sillonné de vallons en fait une terre agricole fertile. Les céréales, les betteraves et les pommes de terre y sont cultivées, et l’élevage des bovins est également pratiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.